Xperthis lance les premières bornes d’accueil d’hôpital qui acceptent les paiements

Publié le 30/05/2018

AZ Damiaan Xperthis betaalkiosken

L'hôpital AZ Damiaan à Ostende est le premier hôpital belge à proposer une borne en libre-service acceptant les paiements. L'objectif poursuivi est d'augmenter la convivialité pour le patient. Dès aujourd'hui, les patients peuvent s'enregistrer, faire lire et numériser leur carte d'identité électronique, imprimer les numéros d’ordre, imprimer les étiquettes patients et effectuer des paiements sur une seule borne. Cette première belge a été développée par Xperthis et Connecto, une société spécialisée dans les équipements pour les bornes d’accueil et d'information.

Amélioration de la convivialité et de la fluidité des flux de patients

La nouvelle solution profitera à la fois à l'hôpital et aux patients. Non seulement le temps d'attente pour le patient est réduit mais le flux est aussi plus fluide. « Le nouveau système simplifie grandement la gestion de l'administration des patients », déclare Stijn Courtheyn, Technical Consultant chez Xperthis. « C'est d’ailleurs une première pour nous. En tant que fournisseur de solutions hospitalières, c'est la première fois que nous lançons un tel système. »

À l’AZ Damiaan on se montre très satisfait de la solution. « Dans notre hôpital, il est d'usage que les patients paient un acompte avant que le rendez-vous ne soit pris », explique Bernard Meyers, membre du personnel d'accueil, d'admission et de sortie. « Auparavant, ils devaient d'abord s'inscrire à une borne, puis payer au guichet. Grâce au nouveau système entièrement intégré, le guichet est superflu et les patients peuvent se rendre directement à leur rendez-vous. »

Déploiement progressif

Actuellement, seuls les patients VIPO (veufs, les invalides, les pensionnés et les orphelins) et les personnes qui bénéficient d'une allocation majorée peuvent profiter de cette fonctionnalité. Les autres utilisateurs doivent encore recevoir une « Attestation de soins donnés » et celle-ci ne peut pas être imprimée avec la borne. Une fois que les caisses d'assurance maladie n'auront plus besoin de ce document – grâce à leur progrès en matière de numérisation administrative, – tous les patients pourront bénéficier d'une assistance complète via la borne.