« Nous donnons aux hôpitaux les moyens d'être patient centric »

Publié le 09/04/2019

Xperthis patient centric

À l’occasion du grand événement healthcare HIMSS Europe organisé en partenariat avec le CHU de Liège, Melchior Wathelet a présenté la vision de Xperthis quant à la place du patient et du rôle de la technologie. Il y plaide pour une réhumanisation des soins de santé… via la technologie. Un résumé de son intervention est à lire dans cette interview.

Q: Le patient centrism est actuellement un mot à la mode dans la communauté healthcare. Qu'est-ce que cela recouvre précisément pour Xperthis ?

R: Xperthis développe des solutions numériques pour les hôpitaux ainsi que pour les femmes et les hommes qui y travaillent. Nous ne créons pas des solutions pour les patients en tant que tels, mais nous contribuons à optimiser le fonctionnement des hôpitaux en rationalisant les processus administratifs et financiers et en améliorant la communication et la collaboration. Et croyez-moi, un hôpital bien géré – avec un personnel qui peut compter sur des outils numériques de pointe – est un hôpital qui offre une meilleure expérience aux patients. En d'autres termes, nous donnons aux hôpitaux l’opportunité d'être centrés sur le patient !

Q: Ne risque-t-on de se concentrer insuffisamment sur le patient avec les technologies modernes ? Et quelles en seraient les conséquences ?

R: Oui, ce risque existe ! Une solution numérique constitue la base d'une politique de santé moderne : le dossier patient informatisé (DPI). C'est un outil fantastique. S'il est utilisé correctement, il peut aider les médecins à prendre les bonnes décisions, à collaborer parfaitement avec ses collègues, à bien communiquer avec le personnel soignant et à tout suivre de façon efficace et rigoureuse.

Malheureusement, le DPI a parfois créé une barrière entre le médecin et le patient, en imposant de la paperasserie et des formalités administratives supplémentaires au clinicien. La médecine n'est pas une check-list ! Elle doit absolument être réhumanisée d'une manière ou d'une autre. Les patients ont avant tout besoin d'un contact personnel. Ils veulent se sentir en sécurité et entre de bonnes mains. Bien sûr, il est important que toutes les conversations et actions relatives au patient soient enregistrées numériquement – mais pour le patient, c'est vraiment secondaire !

"La médecine n'est pas une check-list ! Elle doit absolument être réhumanisée d'une manière ou d'une autre."

Q: Plutôt que d'entraver l'engagement des patients, les nouvelles technologies peuvent-elles le renforcer... et permettre aux médecins de passer plus de temps, et non moins, avec le patient ?

Excellente question ! Avec Xperthis CARE, notre tout nouveau DPI, nous poursuivons un objectif – même plus qu'un objectif, une « mission » : nous voulons créer le DPI le plus convivial du marché. Nous sommes persuadés qu'un DPI convivial va fortement améliorer la qualité des soins. Un exemple ? Nous avons récemment ajouté la reconnaissance vocale aux fonctionnalités de Xperthis CARE (lire à ce sujet : article 1 et article 2). Nous avons décidé de travailler avec Nuance – le numéro un mondial de la reconnaissance vocale. L’avantage pour les patients, c'est qu'il y a moins d'informations erronées car personne ne doit retaper ce que les médecins dictent. Ainsi, les patients peuvent passer plus de temps avec leur médecin et ce d’une façon bien plus intime, sans écran ni clavier.